Beurières, territoire de plaine et de montagne

  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne
  • Beurières, territoire de plaine et de montagne

Accueil du site > Vie communale > 1.Logements communaux

1.Logements communaux

La commune dispose de six logements communaux et trois intercommunaux siués dans le bourg. Un seul est vacant actuellement ( voir en bas de page).

* Dans le bâtiment de l’ancienne mairie, 3 logements situés au premier étage.

- Un T3 de 80 m2 environ. Une pièce de vie comprenant cuisine, salle à manger, salon. 2 chambres.

- 2 T2 de 50 m2 environ.

* Dans le bâtiment de l’actuelle mairie, un logement T2 au premier étage.

* A la maison Grenier-Granger 2 logements neufs (voir détails ci-dessous)

GGfinie

La maison Grenier-Grangier
Sa réhabilitation a été pour notre commune la grosse opération de l’année 2017, mais ce projet date de plusieurs années.
L’origine du projet :cette maison, bien située à l’entrée sud-ouest du bourg était àvendre et menaçait ruine. La collectivité a acquis ce bâtiment et ses
annexes en 2011 et l’a-chat s’est effectué parl’intermédiaire de l’EPF Smaf pour un montant de 15.000 €.
Cet ancien corps de ferme comprenait un bâtiment principal sur 3 niveaux et un sous- sol, jadis l’étable, et une grange attenante. L’ensemble de la construction était en pisé mais un défaut de cheneaux de longue date avait entraîné une grosse fente dans l’angle nord de la grange, source d’inquiétude pour la réfection.
Cette propriété comprend aussi un jardin à proximité de 800m2 environ et au-devant une cour mitoyenne.

Le projet :
Les années qui ont suivi ont été mises à profit pour étudier la meilleure réhabilitation possible. Accompagnée du parc naturel régional Livradois Forez, de l’Atelier d’urbanisme et des services de la DDT, la commission communale chargée de l’habitat s’est réunie de nombreuses fois pour réfléchir avec le cabinet d’architectes retenu : Delphine DUPLUY- JALICON et Graziella MONTEIL de Clermont qui avaient de sérieuses références sur le traitement de telles constructions avec la préoccupation environnementale en matière notamment d’économie d’énergies.
Le principe finalement choisi fut celui de l’aménagement de deux logements dans le bâtiment principal et le traitement de la grange en un espace commun. Après cette phase d’étude, furent lancées les demandes de subventions auprès des divers organismes et collectivités susceptibles d’apporter leur contribution à un tel projet. Une démarche parallèle avait été entreprise auprès des Services des Impôts pour bénéficier d’une TVA à taux réduit à 5%. C’est seulement fin 2016 que tous les partenaires ont donné leur accord et qu’a pu être lancé l’appel d’offres pour un projet global estimé à 400.000 €.
Les travaux :
Avant toute intervention, le bureau d’études chargé de la sécurité a imposé un étaiement de tous les niveaux jusqu’à la toiture. Ce travail a été réalisé par Dominique, notre employé communal.
Nous avons pu nous réjouir que la plupart des entreprises retenues étaient locales et, à l’heure du bilan, nous nous devons de souligner la ponctualité, la qualité et le sérieux du travail effectué. Le chantier a réellement débuté en mars 2017 avec la mise en place d’une imposante grue qui restera présente plusieurs mois. Ce fut d’abord l’enlèvement total de la toiture du bâtiment principal et son remplacement avec la réfection de la génoise périphérique. L’autre étape importante fut la pose des dalles en bois séparant chaque niveau. Au total, trois dalles de 10 à 12 cm d’épaisseur reposent sur des poutres qui, pour la plupart ne sont pas ancrées dans le pisé pour éviter de le fragiliser mais portent sur des piliers verticaux en bois à partir du sous-sol.

* Les travaux sont allés bon train et comme il avait été convenu, le pre-
mier des logements a été livré avant la fin 2017 : il s’agit d’un duplex de
120 m2 environ sur deux niveaux, occupant les 1er et 2ème étages. Accessible par un large escalier métallique situé dans l’ancienne grange, cet appartement est doté d’un poêle à granulés de bois qui devrait suffire pour chauffer ce grand espace car l’isolation , à base de fibres de bois, est réputée efficace. Il est aussi doté d’une cuisine équipée et compteau 2ème étage 3 chambres.
L’appartement, situé au rez-de- jardin, a les mêmes éléments de confort que celui du haut, d’une surface de 60 m2 ; il a été aménagé de telle sorte qu’il pourrait recevoir une personne à mobilité réduite.

planGG

Au sous-sol (ou rez-de-chaussée côtésud ouest), l’ancienne étable a été aménagée pour un grand garage commun ; et, à ce niveau, chaque appartement possède une cave individuelle.
Sur le plan financier le coût de cette opération sera de l’ordre de 400.000 €. Outre le fait que nous avons pu bénéficier d’une TVA au taux réduit à 5%, nous avons obtenu des subventions conséquentes :
 97.000 € de la part de l’Etat, dans le cadre de la DETER
 80.000 € accordés par la Com- munauté de communes du Pays d’Arlanc ,dès 2016, dans le cadre d’un fonds de concours.
 54.000 € de la Région
 14.000 € du Département.
 10.000 € au titre du Ministère de l’Intéreur grâce la sénatri- ce Michèle ANDRE
Le solde à charge de la commune, d’un montant de 140.000 € , sera assuré par un emprunt dont les remboursements devraient être en partie compensés par les loyers.
Nous nous réjouissons que ces deux appartements à peine achevés aient trouvé pre- neurs. Nos objectifs avec une telle opération étaient de pouvoir accueillir de nouveaux habitants et participer à la revitalisation et au dynamisme du centre-bourg

* La commune bénéficie également de trois logements intercommunaux situés dans le centre du bourg :

- L’ancienne maison Baud réhabilitée en deux logements sur trois niveaux. Un T4 et un T3.

- Au dessus du restaurant "Le Ruisseau", un logement actellement vacant T4 siué au deuxième étage. Contact : Communauté de communes "Ambert- Livradois-Forez, 04 73 72 71 40.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP